hartwigbenzler

Vae victis

Père et fils Priebke à Hennigsdorf pas loin de Berlin, photo d‘environ de 1916.
Père et fils Priebke à Hennigsdorf pas loin de Berlin, photo d‘environ de 1916.

https://jeune-nation.com/nationalisme/natio-france/hommage-de-jeune-nation-au-marechal-philippe-petain-22-et-23-juillet-2020

Un commentaire :

“Merci pour ce reportage. 

Maréchal  Philippe Pétain
Maréchal Philippe Pétain

Une petite correction : vous écrivez „le plus vieux prisonnier du monde“. Je suis désolé : le plus vieux prisonnier du monde fût Erich Priebke, né le 29 juillet 1913 à Hennigsdorf près de Berlin, mort le 11 octobre 2013 à Rome en Italie, donc à l‘age de 100 (!) ans. Priebke qui était traducteur pour la langue italienne et travaillait à partir de 1936 pour la section de presse du Reichssicherheitsdienst (RSD) à Berlin. Le RSD était chargé de le protection du Führer. C‘est ici que Priebke recontrait entre autre le Duce italien. 

Comme la police allemande fût incorporé en 1937 dans la Schutzsstaffel (SS) il devint donc membre de la SS et fonctionnaire d‘état. A partir de 1941 il travaillait à l‘ambassade allemande à Rome. C‘est là qu‘il eu le malheur de devoir être membre des forces de l‘ordre pour réprimender l‘acte terroriste de communistes italiens qui avaient tué par un attentat de bombe à Rome 33 jeunes policiers allemands du Tyrol du Sud (et dix civils italiens et un garçon de 13 ans). Le Führer exigea que pour chaque mort allemand 100 prisonniers italiens furent éxécutés si dans un délai de cinq jours les responsables de cet attentat meurtrier ne se rendent ce qui était légalement conforme au lois de guerre . Ce fût naturellement pas le cas.

Le Maréchal Albert Kesselring responsable aussi pour l‘Italie succéda à réduire au près du Führer le taux de représaille à 1 : 10. Donc 330 italiens devaient être exécuté. Pour de raisons non-connu 335 et non 330 personnes furent exécutés dont 75 juifs dans les Fosse Ardeatine à Rome. 

Priebke comme adjoint du commandant de police allemand de Rome Herbert Kappler était entre autre chargé de rassembler les personnes qui devaient être exécuté la plus part d‘entre eux des détenus de prison. Faisant partie du personnel d‘exécution il deva lui-même abattre deux personnes et superviser ce qui fût connu après la guerre en Italie comme le massacre allemand le plus grave de la guerre 1939-1945. 

Après la guerre Erich Priebke quitta l‘Europe en 1946 avec sa femme originaire du Sud de Tyrol pour l’Argentine où il viva paisiblement et respecté de la commune de Bariloche entre autre comme directeur de l‘école allemande. 

En 1995 dans une supercherie semblable de celle d‘Israel avec Adolf Eichmann en 1960 des organisations sionistes de New York, de Rome et de Buenos Aires en coopération avec la chaine de télevision américaine du NBC succédèrent à faire extrader Priebke d‘Argentine vers l‘Italie où il devait comparaître devant un tribunal militaire de guerre italien. Là il fût acquitté mais un mob juif fou de rage dans la cour même du tribunal assisté par une presse italienne suréxcitée arriva qu‘après quatre ans et trois (!) procès Priebke fit finalement condamné à la perpétuité comme le demandaient les organisations juives du monde entier.

Et bien : jusqu’au dernier jour de sa vie à l’âge de 100 ans, donc 18 ans en total, Priebke ne reçu pas de grace même pas par le pape allemand qui résida au Vatican même pas 500 mètres de l‘endroit où le vieux soldat allemand Priebke devait subir jusqu’à sa mort sa détension à perpétuité. 

Pourquoi ? Quel avait été le crime suprême d’Erich Priebke aux yeux de ces organisations juives ? Et bien : il n‘avait pas demandé pardon au peuple juif ni aux organisations juives parce qu‘il affirma jusqu‘au dernier jour de sa vie que comme soldat allemand il n‘avait pas d‘autre choix que d’exécuter un ordre de ses supérieurs surtout que dans son cas l‘ordre venait directement du Führer.

Une interview de Priebke à l’âge de 100 ans en italien faite par son avocat et ange gardien Dottore Paolo Giachini peut être visioné ici : https://youtu.be/VjgdqZoVNOk. 

Sa autobiographie de plus de 1 000 pages en allemand peut être commandé ici : https://www.klosterhaus-versand.de/erich-priebke-vae-victis-wehe-den-besiegten.html.  

Le film en italien Guai ai vinti (vae victis) sur cette supercherie d‘une durée de 105 minutes peut être vue ici : https://archive.org/details/ErichPriebkeGuaiAiVintiDocumentarioCompleto„

Error

Anonymous comments are disabled in this journal

default userpic